Comité Départemental de vol libre de l'Hérault
Comité Départemental de vol libre de l'Hérault

Le Delta et le Parapente

PARAPENTE / DELTA                                        KITE                                                CERF-VOLANT

Le parapente
 
C'est une aile que l'on gonfle grâce au vent et s'il n'y en pas à l'aide d'une petite course d'élan.

Une fois la voile gonflée au dessus de la tête, le pilote se lance dans une pente pour le décollage. Le pilote est assis ou couché dans une sellette. La sellette est reliée à cette voile par des suspentes. Deux commandes (ou freins), droite et gauche permettent de diriger l'ensemble.

L'équipement sécuritaire du parfait parapentiste se compose d'un casque, d'un parachute de secours, d'une radio VHF pour discuter avec les copains ou donner des informations concernant le vol, d'un variomètre qui va indiquer les vitesses de montée et l'altitude, d'un GPS …

 

Au début

 

Le parapente est né à la fin des années 1970. A l'époque l'activité s'appelle parachute de pente et se pratique en montagne… Le but est alors de décoller à l'aide d'un parachute dirigeable du haut d'une très forte pente pour aller se poser en contre bas… A cette époque on décollait dans de l'air calme avec 100m de dénivelé et on  pouvait espérer parcourir 200m horizontalement…

 

Les évolutions

 

En 40 années l'activité et le matériel ont considérablement évolué grâce aux matériaux techniques : tissus, suspentes, équipement... de plus en plus performants. Les prévisions aérologiques et météorologies sont de plus en plus pointues et ciblées sur les sites d'envol et d'atterrissage. Le CDVL34 équipe tous les grands sites de balises consultables à distance permettant de pratiquer le vol en toutes orientations des vents. sur les sites de montagne et de plaine (treuillé).

 

En 2006, avec un parapente de débutant et 100m de dénivelé on parcourait plus de 700m horizontalement et une aile compétition plus de 1000m, (soit une finesse de 7 à 10).

En plus du" plané", les ailes ont aussi beaucoup gagné en maniabilité et en ressenti d'informations sur la masse d'air.

Ces évolutions ont permis la sortie de l'activité des falaises et montagnes pour s'étendre à la plaine grâce au treuillage. Il existe sites de parapente partout en France. Une forte de pente de 50m de dénivelé suffit à faire valider un site de vol et en plaine une étendue de 600 à 800m de longueur permet l'installation et l'utilisation d'un treuil.

 

Lorsque les conditions sont favorables (un vent entre 10 et 35km/h et/ou du soleil) un parapentiste peut rester des heures en l'air. Pour ne pas descendre, tout comme ses collègues planeurs, deltas ou encore rapaces, il va utiliser les ascendances dynamiques (vent qui remonte le long d'une forte pente) ou les ascendances thermiques (bulle ou colonne d'air chaud qui s'élève).

 

Le parapentiste est un très bon observateur de l'environnement aérologique : nuages, oiseaux, relief...

Différentes formes de vol

 

Il y a de multiples façons de s'envoyer en l'air en parapente :

 

Le « vol pépère sur site » : rester en l'air à se faire plaisir en terrain connu non loin du décollage et de l'atterrissage.

 

Le vol rando : partir en montagne avec du matériel léger et redescendre en volant (certains équipements ultra légers de parapente pèsent moins de 5kg et rentre dans un sac de 50litres). Cette pratique permet d'éviter les descentes physiquement traumatisantes et de raccourcir la durée des courses en montagne. C'est aussi une très bonne façon d'associer deux sports : la rando, le ski, le vol libre.

 

L'accro ou voltige : activité pointue en fort développement actuellement qui consiste à effectuer des figures (looping, tumbling, vrille, tonneaux barriqués…) avec un parapente seul ou à plusieurs en synchro. Une activité réservée à des libéristes avertis et entrainés.

 

Le cross country ou "Cross" : activité reine du moment qui consiste à parcourir la distance la plus longue possible sans toucher le sol. Le record du monde passe les 400Km, record de France et d'Europe passe les 300km, et celui du Pic de Vissou flirte actuellement avec les 150km (axe nord).

 

La compétition basée sur des épreuves alliant distance et vitesse.

 

Le vol bivouac : aller d'un point à un autre sur plusieurs vols et en plusieurs jours.

 

Le parapente dans l'Hérault

 

Les avant reliefs du Larzac au nord de Montpellier et de Béziers offrent à notre département des terrains de "jeu" variés.

Deux sites principaux accueillent les pilotes : La Séranne et le Pic du Vissou

principalement par vent du Sud

Cependant d'autres sites, plus modestes, permettent également de beaux vols : Saut de Vésoles, Claret, Pompignan, Puech de dolgue...

 

La diversité des paysages et la proximité de la mer et du lac du Salagou offrent un environnement naturel exceptionnel et un cadre qui peut se révéler sublime selon la lumière, les saisons et les conditions aérologiques. Les amateurs de photos et de caméras sportives disposent, dans ce département, de conditions parfaites pour voler, se perfectionner et partager des reportages de leurs exploits et de leurs découvertes.

Le deltaplane

 

En construction

 

 

 

Pour nous trouver :

CDVL34

Maison départementale des sports Nelson Mandela
66 Esplanade de l'Égalité

ZAC Pierres vives
34086 MONTPELLIER

 

cdvlh@free.fr

Téléphone : 06.08.17.76.66

Nous rejoindre

Votre club, votre école, votre structure professionelle.. sont les bienvenues pour participer à la gestion de nos activités libéristes et faire entendre votre voix dans toutes les décisions institutionnelles et les évolutions de nos discipines.

Vous avez installé un outil pour bloquer les publicités. Veuillez le désactiver pour que cette Web App puisse être correctement affichée et configurée.

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Site WEB du Comité départemental de vol libre de l'Hérault Coordinateur Web-master Michel Trouillet